Changer un pansement

Votre chien vient de se faire opérer ou s’est blessé et votre vétérinaire vous a recommandé de changer son pansement régulièrement. Armé de votre matériel et de toute votre bonne volonté, vous êtes prêt à vous lancer… mais votre chien n’est pas de cet avis ! Voici quelques astuces pour surmonter à 2 cette épreuve.

 

Que ce soit suite à une blessure ou à un acte chirurgical, refaire un pansement à votre animal implique une intervention vers la zone traumatisée et donc, souvent douloureuse pour lui. Comme pour nous, tous les chiens ne réagissent pas de la même manière face à la douleur, certains sont plus sensibles que d’autres. C’est à vous, en propriétaire responsable que vous êtes, à vous adapter pour lui prodiguer les meilleurs soins possibles.

 

Etre bien préparé

 

Avant de commencer, trouvez vous un endroit calme pour lui faire les soins. Votre chien ne va pas vivre un moment agréable, alors autant lui épargner plus de stress. Ceci est d’autant plus vrai si vous avez d’autres animaux, notamment des chiens qui souhaiteraient profiter de la situation pour avoir de votre attention. Faites en sortes d’avoir tout le matériel nécessaire à votre portée : ciseaux, pommade, bandage, compresses,… une fois lancé, il vous faudra rester attentif à votre chien. Et n’oubliez pas les récompenses (comme les friandises) pour le féliciter de son bon comportement.

 

Faire attention à sa douleur

 

Certains chiens se laissent manipuler facilement, mais pas tous ! Si votre chien se met à grogner dès que vous vous approchez de la zone, le message est clair : n’avancez plus. Il ne s’agit pas de minimiser cet avertissement. Vous pouvez alors trouver un moyen de détourner son attention : un jouet, un os à mâcher,… Ceci peut le distraire mais ne vous empêche pas de faire attention à ne pas lui faire mal : sous l’effet de la douleur, votre animal peut vous mordre sans sommation. Si vous n’êtes pas rassuré, vous pouvez utiliser une muselière pour éviter les risques de morsures.

Il existe plusieurs astuces pour enlever un sparadrap tenace sur les poils : humidifier à l’eau tiède, lubrifier avec de l’huile, il existe même des sprays anti-adhésifs. A vous de trouver la solution la plus adaptée à votre binôme maître et chien.

Pour nettoyer la zone et/ou appliquer une pommade, veillez à agir en douceur, en évitant de trop appuyer (sauf si le traitement le nécessite, dans ce cas, la muselière peut vous protéger).

N’oubliez pas de récompenser votre chien quand celui-ci se tient tranquille. Une voix douce, des paroles réconfortantes, des caresses apaisantes, une petite friandise sont autant d’outils pour le féliciter de son bon comportement.

 Hund mit Verletzung an Pfote beim Tierarzt

Dédramatiser la situation

 

 

Vous arrivez avec votre matériel de pansage et vous appelez votre chien, mais celui-ci rechigne à venir, détourne la tête ou part directement dans une autre pièce. Pas de panique ! Il a juste appris que lorsque vous vous présentez à lui de cette façon, c’est qu’il va vivre un moment désagréable.

Pour remédier à ce comportement, vous pouvez faire de “faux appels pour pansage”. Il s’agit d’appeler votre chien et de le récompenser à sa venue, sans toucher au pansement, puis de le laisser partir. Vous pouvez ensuite prendre avec vous le matériel de pansage, et continuer ces faux appels. Dans un 3e temps, vous pouvez faire semblant d’inspecter le pansement.  A chaque fois, vous n’oubliez pas de récompenser votre chien et de le laisser libre de partir. Le but est de dédramatiser la situation, et de faire en sorte que votre chien n’anticipe plus le changement de pansement. En répétant ces faux appels et en augmentant progressivement la difficulté, votre chien ne cherchera plus à vous échapper.

 

Des questions ? Besoin de conseils ? N’hésitez pas à en parler à votre vétérinaire s’il s’agit de préoccupations médicales, et d’interroger un comportementaliste pour vous aider sur les comportements de votre chien : vous pouvez me contacter ici .

 

Photo : Hundnmit Verletzung an Pfote beim Tierarzt © Nick Freund – Fotolia.com

Les commentaires sont fermés.