L’apprentissage de la propreté

 

 

Vous venez d’adopter un chien ou un chiot et un des premiers apprentissages que vous allez mettre en place est l’apprentissage de la propreté. Qu’est-ce que la propreté chez le chien ? Comment lui apprendre à faire là où nous le souhaitons ? Quels sont les gestes à bannir ? Et que faire en cas “d’incident” à l’intérieur de la maison ? Cet article va tenter de vous éclairer sur le sujet.

 

 

 

 

La propreté : une notion différente chez le chien et l’humain

 

La notion de propreté est totalement différente chez le chien et chez l’humain. Nous avons appris dès notre plus jeune âge que nous ne devons pas faire nos besoins n’importe où. Nous avons créé des lieux que nous avons disposés dans chaque foyer et un peu partout dans les bâtiments qui nous entourent. Nous avons l’habitude de nous retirer pour cette activité, loin du regard des autres personnes. Il ne serait pas socialement acceptable que chacun se mette à se soulager où bon lui semble. Ainsi, nous autres, humains, nous avons également décidé que nos chiens devaient respecter quelques règles, et parmi elles, le fait de faire leurs besoins en dehors de nos maisons, que ce soit dans l’herbe, les caniveaux, les canisites… pourvu que ça soit dehors !

Pour notre chien, les règles canines en la matière sont bien différentes. Pour un animal équilibré, il s’agit de ne pas se soulager à l’endroit où il mange ni à où il dort. Mais 10 cm à côté, c’est bon ! Pour lui, il n’a pas commis de faute. Les chiens n’ont que faire du regard des humains, ils font leurs besoins où ils veulent, parfois en levant la patte bien haut, puis en grattant le sol pour laisser une trace de plus de leur passage.

Avec cette notion si différente d’un point de vue à l’autre, nous comprenons pourquoi nous parlons d’apprentissage de la propreté. Il s’agit d’apprendre à notre compagnon à respecter nos règles, à savoir faire ses besoins à l’extérieur quand nous lui autorisons.

 

Comment apprendre à votre chien à être propre ?

 

Que ce soit un chiot ou un adulte, la méthode reste la même. Ce n’est pas compliqué à mettre en oeuvre, cependant il vous faudra faire preuve de patience et de persévérance. N’oubliez pas que le chien ne fait rien de mal de son point de vue, alors inutile de le réprimander, surtout pour un apprentissage d’une règle humaine qu’il n’a pas encore appris !

Le premier réflexe à avoir, c’est d’anticiper. Vous pouvez sortir votre chiot après chaque repas, chaque phase de jeux, après chaque prise d’eau et après chaque réveil. Ce sont généralement les moments où le chiot va se soulager. Emmenez-le immédiatement dehors et patientez le temps qu’il fasse ses besoins. Dès qu’il a terminé, félicitez-le, caressez-le, récompensez-le ! Montrez-lui à quel point ce qu’il vient de faire est génial à vos yeux : plus ce sera gratifiant pour lui de faire à l’extérieur, plus il aura envie de retrouver une telle satisfaction et donc plus il recommencera.

La clé de l’apprentissage est de récompenser votre chien à chaque fois qu’il s’exécute à l’endroit que vous souhaitez. Dès que Filou fait à l’extérieur, récompensez-le immédiatement et n’hésitez pas à utiliser tout ce que vous avez en votre possession : une voix enjouée pour lui dire “C’est bien !”, des caresses et des papouilles s’il les apprécie et même une friandise. Pour multiplier les possibilités d’expériences positives, pensez à sortir souvent votre compagnon, le jardin ne suffit pas. Emmenez-le dans des endroits calmes fréquentés par d’autres chiens, les odeurs laissées par ses congénères l’inciteront à faire de même. Laissez-lui le temps de se détendre, ne le sollicitez pas en jouant avec lui, sinon il en oubliera de faire ses besoins.

 

Les gestes à bannir

 

Parmi les croyances populaires, on retrouve de nombreuses pratiques. Plonger la truffe d’un chien dans ses excréments ne lui apprend pas à faire dehors. D’une part, les chiens passent leur temps à renifler les déjections de leurs congénères. D’autre part, malmener un chien ne lui apprend pas comment bien agir. De même, vaporiser de l’eau sur la gueule de votre chien ne lui apprend pas la propreté, ni le taper avec un journal ou lui crier dessus. tous ces comportements visant à punir votre chien ne lui apprennent rien.

Mais alors, comment réagir lorsque Filou se soulage sur le carrelage de la cuisine ?

 

Comment réagir lorsque votre chien fait à l’intérieur ?

 

Si vous prenez votre chien sur le fait, dites-lui un “non” ferme et calmement amenez-le à l’endroit où vous souhaitez qu’il fasse. La surprise devrait le couper dans son élan. Une fois dehors, vous n’avez plus qu’à patienter quelques minutes. Lorsque votre chien a fait ses besoins, vous pouvez procéder comme décrit plus haut, avec de bonnes récompenses. Plus ce sera gratifiant, plus vite Filou apprendra !

Si votre chien a fait pendant votre absence, cela ne sert à rien de le punir. La violence ne servira pas à lui apprendre ce qu’il faut faire. Si c’est un chiot, il n’a sûrement pas pu se retenir. Soyez également indulgent avec un chien qui est en train d’apprendre la propreté. Vous cherchez à développer un lien de confiance avec votre animal, en criant sur lui, vous n’obtiendrez que de la peur. Donc, le mieux à faire est de rester calme, comme si de rien n’était, vous devez ignorer cet incident.

Pour nettoyer les éliminations, placez votre chien dans une autre pièce pour ne pas qu’il vous voit. Tout d’abord, parce qu’en vous accroupissant pour nettoyer, vous adoptez la même position que lorsque vous appelez votre chien. Donc le message serait contradictoire avec votre intention. De plus, certains chiens pourraient y voir un moyen d’obtenir de votre attention, et donc recommencer. Donc pour éviter ces malentendus, mieux vaut placer le chien hors de la vue et ce, en gardant une attitude neutre.

 

Pour vous assurer d’un bon apprentissage de la propreté, suivez toujours ce crédo : récompensez les bons comportements de votre chien et ignorez les mauvais.

 Article paru dans l’E-mag de Vox Animae n°2, e-magazine gratuit consultable par tous !

Les commentaires sont fermés.